Assurance Auto Malussé

De nombreux motifs peuvent expliquer qu’un contrat d’assurance auto se voit malussé : conduite sous l’emprise de l’alcool, sinistres, etc. Si vous êtes dans ce cas, sachez qu’il est important de suivre certaines recommandations pour assurer votre voiture avec de bons niveaux de garanties.

Qu’est-ce le bonus-malus ?

Le bonus-malus est un système de majoration-réduction du montant de la prime d’assurance auto. Son objectif est de récompenser les bons conducteurs et de sanctionner ceux qui commettent des sinistres. Il est calculé en prenant en compte l’ensemble de vos antécédents de conduites sur les 13 dernières années et de votre sinistralité sur l’année écoulée. Vos primes d’assurance auto évoluent donc chaque année et dépendent de vos sinistres et autres accidents ont vous êtes le responsable.

3 différents cas peuvent ainsi se présenter : soit vous n’avez commis aucun sinistre responsable, dans ce cas votre prime d’assurance auto diminuera de 5 %. Soit vous avez commis des sinistres responsables, attendez-vous alors à une hausse de vos cotisations annuelles de 25 % pour chaque accident. Enfin, si vous avez eu plusieurs sinistres partiellement responsables, votre prime augmentera de 12,5.

Ainsi, au bout de 13 ans sans aucun sinistre responsable, vous pouvez atteindre un bonus maximal de 0,50 soit une réduction de 50 % sur l’ensemble du tarif de votre assurance auto.

À l’inverse, si vous cumulez les sinistres responsables, votre malus peut s’élever rapidement. De ce fait, vous serez vu comme un conducteur à risque auprès de votre assureur auto qui n’hésitera pas à vous appliquer des surprimes sur votre contrat. Dans les pires des cas, votre assureur pourra même résilier totalement votre assurance auto et il vous sera ainsi plus compliqué d’en trouver une nouvelle.

Comment un conducteur malussé peut-il trouver une nouvelle assurance auto ?

En cas de malus, il peut être compliqué de retrouver une nouvelle assurance auto mais la loi reste la même : souscrire une assurance auto est obligatoire pour l’ensemble des conducteurs de véhicule terrestre à moteur. Vous devez donc impérativement trouver une assurance de ce type sous peine de recevoir de lourdes sanctions.

La première chose à faire pour retrouver un contrat d’assurance auto est de comparer les offres disponibles sur le marché. Pour se faire, vous avez deux possibilités : premièrement vous pouvez obtenir les devis de plusieurs assureurs vous-même ou alors utiliser des comparateurs d’assurance en ligne. Cette dernière solution vous permettra de gagner un temps considérable et de vous faire une idée du tarif moyen pour un conducteur malussé.

En plus de la comparaison d’assurance, vous pouvez faire appel à des assureurs spécialisés pour les conducteurs malussé. Ils pourront ainsi vous proposer des offres plus abordables que celles des assureurs traditionnels. Il est important de savoir que les tarifs proposés varient selon le profil du conducteur présentant un malus car tous les conducteurs malussés ne présentent pas les mêmes risques. Le coefficient de malus variant de 1,25 à 3,50 selon le profil.

Enfin si vous rencontrez encore des difficultés pour trouver un assureur auto, une dernière solution existe. Il s’agit de contacter le Bureau central de Tarification.

Conducteur malussé : vous pouvez faire appel au Bureau central de tarification

La souscription d’une assurance auto étant obligatoire, l’État a mis en place un organisme chargé de permettre à chacun de trouver un contrat. Son nom ? Le Bureau central de tarification (BCT). Si vous êtes un conducteur malussé vous pouvez donc contacter le BCT après au moins 2 refus de la part d’assureurs auto. L’organisme se chargera ensuite de faire les démarches nécessaires auprès des compagnies d’assurance afin de vous offrir un contrat. Soyez cependant vigilant, son prix sera forcément élevé car vous êtes considéré comme un conducteur à risques.

Voici les étapes à suivre pour prendre contact avec le Bureau central de tarification de la meilleure des manières :

  • Envoyez les copies des lettres de refus des deux assureurs autos datant de moins de 15 jours.
  • Envoyez la lettre de résiliation de votre ancien assureur.
  • Envoyez une copie du questionnaire proposition que vous avez envoyé aux assureurs.
  • Donnez le nom de la nouvelle compagnie d’assurance que vous avez choisie auprès de la BCT.

La nécessité de rouler avec prudence

Même malussé, vous avez l’occasion de vous rattraper. Le fait de rouler avec prudence et patience vous permettra de ne pas provoquer de sinistres dont vous êtes le responsable et ainsi chaque année vous allez voir votre malus diminuer de 5 %. Après plusieurs années, vous allez donc pouvoir retrouver une situation classique sans malus. Les assureurs auto vous verront d’un bon œil et vous pourrez de ce fait négocier des tarifs beaucoup plus avantageux ou changer d’assureur en comparant toutes les offres du marché de l’assurance auto. Votre portefeuille vous en remerciera.